Archives de 4 avril 2011

Mecca for Moderns – 279 jours, 271 albums

Ayant été déçu en écoutant « Vocalese », j’ai pris un peu de temps avant d’écouter un autre album de The Manhattan Transfer. Mais comme je trouvais ce temps suffisamment long, j’ai écouté aujourd’hui « Mecca for Moderns ».

Et, somme toute, j’en fus bien satisfait. Rien d’extraordinaire, mais plutôt un bon petit album facile à écouter et accessible. Cela fait du bien, de temps en temps. C’est agréable aussi de revenir un peu aux sources du jazz, avec un album aux orientations plus bop, toujours supporté par les belles voix du groupe et l’utilisation abondante du scat. Entre autres dans « Kafka », où du scat, presque seul, nous transporte dans un monde étrange et un brin bizarre, comme seul The Manhattan Transfer sait si bien le faire. Sinon, « Until I Met You » (Corner Pocket) était remarquable, et devrait être un classique ou une référence du style (si vous arrivez à mettre le doigt sur le style précis duquel il s’agit…). Et dernière remarque, « Spies in the Night » reprend grosso modo le thème de James Bond, mais en l’altérant juste assez pour rendre étrange son écoute. Mais n’est-ce pas la marque de commerce du groupe ?

Publicités

Poster un commentaire