Conseils d’amis – 378 albums écoutés

Naturellement, quelques amis n’ont pas non plus manqué l’occasion de me faire découvrir à leur tour leurs trouvailles dans le domaine du jazz ! Je leur dois d’ailleurs, suite à mon défi, deux albums fort remarquables. Le premier est « African Swim and Manny & Lo » de John Lurie.

Celui-ci, c’est un de mes amis plutôt éclaté, mais débordant d’énergie, de culture et de découvertes, qui me l’a fait découvrir. J’ai eu une hésitation lorsqu’il m’a dit qu’il s’agissait de free jazz et que c’était un peu « spécial ». Mais bon, je sais que mon ami n’écoute pas n’importe quoi, et que… bon, j’en ai vu d’autres ! Alors, je l’ai écouté. Et j’ai bien fait, car il s’agit d’une excellente découverte, qui se classerait davantage dans la catégorie avant-garde, laissant ainsi un peu de répit à mes oreilles encore écorchées par d’autres découvertes pas toujours appréciées. Mais cet album, je l’ai bien apprécié. Beaucoup, même. Son plus grand défaut est que les morceaux ne durent pas assez longtemps, et alors qu’on a à peine effleuré une mélodie ou qu’on a tout juste trempé son pied dans l’ambiance, le morceau s’arrête et fait place à un autre. Mais ces ambiances sont remarquables. Elles sont un peu sombres et glauques, mais sans être horribles ou terrifiantes. Elles me rappellent seulement un film de détective en noir et blanc, ou alors une petite scène joueuse, sans être ridicule. Comme l’album est composé de plusieurs petits morceaux, il serait difficile de vous en recommander un en particulier. Peut-être « Main Titles », qui ouvre l’album ? ou alors « Manny & Lo (Main Title) » ? À vous de découvrir.

Ensuite, un autre de mes amis, un fan de jazz qui m’avait prêté quelques albums durant le défi, m’a chaudement conseillé « The Divine Sarah Vaughan – The Columbia Years 1949-1953 « , un album double.

Je ne me souviens plus si cette artiste m’avait plu ou non, parmi celles de cette époque que j’avais écoutées, mais je me souviens qu’elle ne m’a pas particulièrement marqué. Ainsi, j’ai aussi eu une hésitation à ce conseil pourtant bien senti. Surtout que mon ami et moi n’affectionnons pas exactement les mêmes styles de jazz, lui étant plus incliné vers le bop et le blues. Cela dit, devant son insistance, je me suis laissé tenter. Et, encore une fois, je ne l’ai pas regretté ! Avec cet album, Vaughan a vraiment su exprimer avec brio et éloquence ses émotions et ses tourments. Cette fois, elle m’a touché. Et cette fois, elle m’a marqué. Je n’ai pu demeurer indifférent à sa version de « Summertime » ( http://www.youtube.com/watch?v=D8bLs7IcBQU ), ou encore à celle de « Black Coffee ». Bref, je remercie de tout coeur cet ami, car il m’a montré que, parfois, en persévérant et en cherchant un peu, un artiste qu’on croyait ordinaire ou peu remarquable peut se révéler extraordinaire. En cherchant un peu…

Enfin, ma toute dernière découverte dans le domaine du jazz a été faite par le biais du journal. C’est grâce à ma lecture du Devoir du samedi qu’un journaliste culturel me vanta les mérites d’un groupe bien particulier. Pour le découvrir, j’ai donc écouté « Bass, Bass, Bass, Bass, Bass & Bass » de l’Orchestre de Contrebasses.

Le concept est simple, et vous l’aurez sûrement deviné en observant la pochette et en vous arrêtant au titre de l’album : faire de la musique avec, pour seuls instruments, 6 contrebasses et 6 contrebassistes. Quel son cet ensemble étrange donne-t-il ? Un son étonnement harmonieux et varié ! Car on ne se limite pas à l’archet, ici, mais on se permet également de pincer les cordes ou de le frapper doucement, en guise de percussion. On varie également les rythmes et les ambiances. Ainsi, « Tourtatou » est plus classique, alors que « Bass, Bass, Bass, Bass, Bass & Bass » est beaucoup plus jazz, voire même funky, avec son rythme martelé. Il s’agit d’ailleurs d’un véritable chef-d’oeuvre. « Tango », encore, offre un tout autre style, mais tout aussi réussi. Vous aurez compris lequel… Bref, j’ai bien hâte de découvrir les autres prouesses de ce groupe singulier.

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :